Economie

Guinée-Economie: Signature de la Convention de Concession de la Nouvelle Société SOGEAG

Par africamedia224 - 18 Fev 2020 à 14:47
Guinée-Economie:   Signature   de la Convention de Concession de la Nouvelle Société SOGEAG

 

Le chef d'Etat Guinéen, Pr  Alpha Condé, a présidé lundi 17 février 2020 la cérémonie de signature de la Convention de Concession de la Nouvelle Société de Gestion et d'Exploitation de l'Aéroport International Gbessia SOGEAG. C'était dans un réceptif hôtelier de la place, en présence du ministre d'Etat, ministre des Transport, Aboubacar Sylla, du ministre de l'Economie et Finances, Mamadi Camara, des représentants de l'entreprise Africa50 et du Groupe ADP, et plusieurs cadres de l'administration publique. 

 

Ce projet qui s'étend sur 25 ans, dont le coût de réalisation s'élève entre cent trente million d'euro (130 000 000€) et  cent cinquante million d'Euro (150 000 000€) environ, va permettre la construction de plusieurs infrastructures aéroportuaires. 

 

Dans son discours de circonstance, le Sekouna Diarra, Directeur Général de la SOGEAC,  s'est réjoui de la signature de cette convention avant d'indiquer  que “ce projet a pu aboutir avec la contribution de chacun d'entre vous,  sous la direction du président de la République. Ce qui nous a permis grâce aux concertations bien menées d'avoir aujourd'hui, une nouvelle société qui se représente comme suit:  L'Etat guinée 34%, Africa50 33%, Groupe APD 33%,  avec une volonté exprimée de la mise en place d'un nouveau projet de construction qui va comprendre,  la construction d'un nouveau Terminal passagers d'une superficie de plus 20 000m2,  un nouveau palais présidentiel avec un parking, un nouveau bâtiment import-export avec les airs d'exploitation, un nouveau siège pour la nouvelle société SOGEAG, une nouvelle clôture du domaine aéroportuaire, cour de contrôle, des nouveau parking à payer rentrée et sortie automatique. La réhabilitation de la piste, voies de circulation et les airs de stationnement" - t-il expliqué.  La réhabilitation de la piste, voies de circulation et les airs de stationnement" - t-il expliqué.

 

 

Poursuivant, M. Diarra a souligné que la signature de  cette convention va faire de l'aéroport international de Gbessia un modèle dans la sous-région.

“ C'est enfin l'occasion propice pour saluer et remercier nos partenaires d'Africa 50 et du Groupe ABP, tous engagés avec l'Etat Guinéen dans la voie de la modernisation de l'aéroport de Gbessia pour qu'il soit l'un des plus bon aéroport de la sous-région.

Cet important investissement à coup sûr va  générer  des nouveaux emplois et sera de source réelle de dividende pour l'Etat Guinéen" a-t-il souligné. 

 

De son côté,  la présidente du conseil d'administration, Mawa Keïta se dit satisfaite de la signature de cette convention. 

 "C'est un sentiment de réconfort et de joie de savoir qu'après  12 mois de négociations intenses, aujourd'hui, nous sommes parvenus à signer le contrat de concession de l'aéroport de Conakry. C'est un contrat sur 25ans. Le contrat pendant lequel nos partenaires qui sont Africa 50 et ADP ont convenu de pouvoir investir dès la signature du contrat un certain montant pour que les travaux démarrent au plus tard le mois d'avril. C'est un aéroport aux standards internationaux que nous allons bâtir dont sera doter la république de Guinée par les trois partenaires: la Guinée 34% Africa50 33 %et l'ADP 33%" a noté.

 

 

Prenant la parole,  le président de la République,  Pr Alpha Condé s'est réjoui de la signature de cette convention. “ Nous sommes très heureux de la signature de cette convention. Vous savez la situation de l'Afrique de l'Ouset aujourd'hui, Nous sommes confrontés  au terrorisme. La sécurisation de l'aéroport est extrêmement importante. Donc, nous comptons sur l'expérience de  nos partenaires de faire en sorte que l'aéroport de Conakry soit l'aéroport le plus sûr au niveau des passagers" .... C'est bien d'avoir de l’aéroport, mais les gens qui travaillent là, il est dextrement  important qu'ils soient bien formés. D'abord les services de sécurité parce que le trafic de drogue se passe le plus  souvent par nos aéroports. Donc, nous avons besoin d'avoir un personnel  réellement qualifié mais loyal qui est capable de lutter contre la drogue".

 

 

Il faut noter que l'ensemble des travaux seront réalisés pour une durée prévisionnelle de trois ans à compter de la date de lancement des travaux. 

 

 

Mamadouba Camara pour africamedia224.com