Societe

Fêtes de fin d’année : un cas de mort enregistré (police nationale)

Par africamedia224 - 03 Jan 2020 à 12:16
Fêtes de fin d’année : un cas de mort enregistré (police nationale)

 Le porte-parole de la Police Nationale, Mamadou Camara, était face à la presse jeudi, 02 janvier 2020 au ministère de la sécurité et de la protection civile, pour dresser le bilan des cas d'accidents enregistrés lors des fêtes de fin d'année 2019.

 

 

Selon Mamadou Camara, Porte-parole de la police nationale, pour cette année, sept (7) cas d’accidents de la circulation, dont un cas mortel, ont été enregistrés dans tout le pays. 

 

“Globalement le bilan que nous avons obtenu cette fois-ci n'est pas si catastrophique comme les années passées. Sur l'ensemble du territoire national, il n’y a eu qu'un seul cas de mort enregistré dans la nuit du 31décembre 2019 au 1er janvier 2020 à Labé, notamment à Tata dans la commune urbaine aux environs de 5 heures du matin. Une collision entre un camion Mercedes et un motard qui avait 3 autres personnes derrière. Mais très malheureusement, après la collision, le conducteur de moto a trouvé la mort sur place et 3 autres, grièvement blessés, ont été envoyés à l'hôpital régional de Labé.

 

Au niveau de la ville de Conakry, du 24 décembre 2019 au 1er janvier 2020, il n'y pratiquement pas eu d’accidents mortels. « Cependant, nous avons enregistré des séries de collision, tant tôt entre motard et véhicule, tant tôt entre piéton et véhicule et cela a enregistré des blessures légères » a-t-il souligné.

 

 

Parlant des cas de blessés, le contrôleur général de la police a tenu à préciser. «Au niveau du carrefour Avaria, il y a eu un accident léger et la personne qui avait été grièvement blessée a été envoyée à l’hôpital, CMC de Matam. Également au niveau de Matam école, il y a eu un motard qui a été renversé par un chauffeur. Là également, c’était un accident très léger, les victimes ont été envoyées au dispensaire de Matam également. À Dixinn, au niveau d’Oasis précisément, il y a eu un accident léger entre un motard et un piéton et la victime a été envoyée à l’hôpital pour recevoir des soins. Au niveau du carrefour SOGUIFAB, sur la route du Niger, aux environs de 5 heures du matin, dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020, il y a eu un chauffeur de taxi qui a heurté un camion qui était stationné au bord de la route. Le véhicule a été endommagé, mais il n’y a pas eu de dommage corporel. Au niveau de Nongo, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2020, il y a eu accrochage entre deux véhicules. Les victimes ont été envoyées au niveau du centre de santé de Ratoma. Au niveau du centre commercial de Lambanyi, il y a eu deux cas d’accidents : le premier, c’était entre motos ; le deuxième, c’était entre un motard et un piéton » a-t-il martelé 

 

 

Plus loin, le porte-parole de la police nationale a fait savoir que ce résultat est obtenu, grâce au dispositif sécuritaire mis en place par son département.

« Comme vous le constatez, globalement, le bilan de cette année n'a été très dramatique comme l'année passée. Il y a eu amélioration de la situation, il n'y pas eu tellement d'embouteillage le long des routes. Grâce au dispositif que nous avons monté qui a couvert l'ensemble du territoire national » a-t-il martelé.

 

 

 

Mamadouba Camara pour africamedia224.com