Politique

Guinée : Célébration de la Journée internationale des personnes handicapées à Conakry

Par africamedia224 - 05 Dec 2019 à 11:25
Guinée : Célébration de la Journée internationale des personnes handicapées à  Conakry

L'humanité a célébré  mardi, 03 décembre 2019, la journée internationale des personnes handicapées, sous le thème: “Favoriser la participation sociale des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir : un geste à la fois ”. 

 

A Conakry, c'est la cité de solidarité qui a servi de cadre à la célébration de cette journée en présence du chef de l'Etat, président,  Alpha Condé .

 

 

Dans son discours de circonstance, la ministre de l'Action Sociale et de la Promotion de la l'Enfance, Hadja Mariam a tout d'abord salué les efforts fournis par le  gouvernement en faveur des personnes handicapées avant de demander l'assistance du chef l'Etat en faveur des personnes handicapées. 

 

 

"Nous nous apprêtons à doter le pays, d’un programme fédérateur, d’intervention  dans le domaine du handicap. S’il est validé et soutenu financièrement, ce programme s’attaquera aux racines du mal, c’est à dire, les préjugés, les  attitudes  et pratiques discriminatoires. Il permettra aussi une inclusion effective, et une autonomisation continue, de près de 10 milles personnes handicapées » a- t-elle déclaré.

 

 

Pour sa part, le porte-parole des personnes handicapées, Mohamed Moustapha  Kaba a présenté une doléance dans laquelle, il exhorte le président de la République, d’accroître les interventions du gouvernement, en faveur des personnes handicapées. Notamment l’assistance dans l’accès à l’éducation, aux édifices publics, ainsi que  des moyens de transport pour les élèves de l’école des aveugles et sourds- muets, pour ne citer que ceci.

 

 

En Présidant cette cérémonie, le chef de l'Etat,  Alpha Condé s'est engagé à accompagner les personnes à mobilité réduite.

 

 

“ Dans notre plan national développement, économique et social, l'employabilité et l'entreprenariat des personnes handicapées figurent parmi les vecteurs du développement du capital humain. Nous avons tous intérêt à ce que ces principes se traduisent à des termes concrets. Car les handicapés constituent une force sociale, une force de travail. Si nous arrivons à les intégrer dans le travail, ça sera un plus pour le pays. C'est pourquoi, j'ai dit, ce n'est une charité, une obligation pour l'Etat. J'ai pris note des doléances exprimées par votre porte-parole. À ce titre, je demande aux partenaires techniques et financiers  et le gouvernement à inscrire la question des handicapés parmi les priorités. Le problème du handicap est transversal, aussi j'invite tous les départements concernés ainsi que les collectivités locales à jouer leur partition pour la mise en place  des programmes  en faveur des personnes handicapées. Nous allons les intégrer, les apprendre des métiers, et faire en sorte que ce qu’ils produisent puisse être commercialisés, et qu’ils soient autonomes. Il ne s’agit pas seulement de les assister. Car, avec les nouvelles technologies d’aujourd’hui, nous pouvons sortir les personnes vulnérables de leur condition de souffrance », a-t-il assuré.

 

 

Par ailleurs, cette cérémonie  de célébration a été clôturée par l’inauguration du centre d’apprentissage de métiers à la cité de solidarité.

 

 

 

Mamadouba Camara